Join-us:
                          Une information objective et non partisane au service des internautes

Ports du Cameroun : Le CNCC veut éviter l’engorgement

 

Un séminaire à l’endroit est organisé à l’endroit des différents acteurs du 22 au 23 Août 2017.

Les ports au Cameroun continuent d’être engorgés. Le problème selon le conseil national des chargeurs du Cameroun, réside au niveau de l’ignorance en ce qui concerne les procédures et les formalités de dédouanement des marchandises à l’import et à l’export.

C’est à ce titre qu’il a décidé d’organiser du 22 au 23 Août 2017 à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun, un séminaire à l’intention des administrations publiques et des organismes internationaux engagés dans les opérations du commerce international, des acteurs relevant du secteur privé et toute autre structure impliquée dans le dédouanement des marchandises, des Chargeurs, des gestionnaires Import/Export, des Commissionnaires agréés en Douane, des déclarants en Douanes, des responsables logistiques, des agents de transit, des responsables d’achat et autres, les opérateurs économiques qui exercent dans le commerce international.

Les travaux étaient placés sous le thème « les procédures et les formalités de dédouanement des marchandises dans les ports camerounais ».

L’objectif général de ce séminaire de formation était de les informer et de les sensibiliser afin qu’ils s’approprient et assimilent suffisamment les formalités d’importation et d’exportation des marchandises.

Ainsi, les participants ont pu maîtriser les techniques d’anticipation et les délais de passage portuaire, identifier les formalités en amont et les documents nécessaires pour les marchandises en transit et cerner les délais d’obtention des facilités accordées aux administrations et organismes publics et autres dans les formalités de dédouanement, entre autres.

Pour le ministre délégué aux transports du Cameroun, les ports ne doivent pas constituer pas la destination finale des marchandises. Et pour cela, «toutes les administrations doivent s’impliquer». C’est à juste titre que Mbappe Penda, le responsable du CNCC souligne l’importance de suffisamment imprégnées les acteurs concernés des procédures et des formalités qui encadrent l’importation et l’exportation au Cameroun.

 

Par Hervé Ndombong

Dans la même suite

Publicité

Annonces

  • annonce 1

    AFRICA CEO FORUM 5è Edition:  Du 20 au 21 mars 2017 à Génève .

  • annonce 2
    3ème forum annuel sur la microfinance

Nos partenaires

TimesNews2 TV

Newsletter

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats