Join-us:
                          Une information objective et non partisane au service des internautes

Vodafone commercialise les services de Camtel

L’objectif de cette collaboration qui a déjà été formalisée, est de permettre aux huit régions restantes du Cameroun de bénéficier d’un taux de couverture au même titre que Yaoundé et Douala.

 

L’opérateur internet Vodafone compte soutenir l’opérateur public national en mettant à son service son expertise en ce qui concerne la connexion internet qui entre de plus en plus dans les mœurs. D’après David Nkotto Emane, le Directeur général de Camtel, Vodafone bénéficie d’une expertise dans le domaine de la commercialisation. Ce qui signifie que l’entreprise est suffisamment outillée pour mieux atteindre le consommateur final, a-t-on compris lors de la conférence de presse du 19 juillet 2017.

L’objectif est de faire de l’opérateur privé un acteur majeur dans le domaine de la distribution des produits de la Cameroon Telecommunications (Camtel). Encore cette dernière jouit déjà d’un certain monopole en matière de technologie de l’information et de la communication (Tic) au Cameroun. De son côté, Vodafone se dit prêt à porter le label qualité,  au même titre que Camtel, et pour laquelle il s’investit dans le domaine de la connexion internet au Cameroun au même titre que son cocontractant.

Demande/offre

Il est à noter que la demande est sans cesse croissante dans ce secteur. Ce qui fait en sorte qu’il est urgent pour ces deux entités, de trouver les voies et moyens pour rendre accessible Internet à tous, soutiennent les deux opérateurs. C’est d’ailleurs le sens à donner à la convention de partage de réseau pour l’extension de la couverture 4G/LTE depuis peu. Ce contrat permet jusqu’ici d’alimenter Yaoundé et Douala. Du coup, les huit régions restantes s’inscrivent dans un processus de continuité afin que chacune des localités soit couverte.

Afin de réaliser cet objectif, Northwave Sarl, plus connu sous le nom de Vodafone, a déjà investi 13,4 milliards de FCFA. Il s’agit d’un partenariat public-privé qui a fait gagner à l’Etat près de 2 milliards de FCFA environ d’impôts.

En outre, l’accès à un internet rapide, stable, compétitif et à un meilleur coût semble se peaufiner à l’horizon, si l’on en croit les données rendues publiques par les deux opérateurs.

A titre de rappel, le secteur des Tic est actuellement partagé entre quatre opérateurs au Cameroun.

 

Par Hervé Ndombong

Dans la même suite

Publicité

Annonces

  • annonce 1

    AFRICA CEO FORUM 5è Edition:  Du 20 au 21 mars 2017 à Génève .

  • annonce 2
    3ème forum annuel sur la microfinance

Nos partenaires

TimesNews2 TV

Newsletter

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats