Join-us:
                          Une information objective et non partisane au service des internautes

Dividende Démographique, une solution aux inégalités en Afrique

Des experts Africains réunis à Yaoundé, restituent les résultats d’une étude consacrée à l’impact du dividende démographique.

Il s’agit de plancher sur des études réalisées pendant cinq ans autour du dividende démographique avec un lien sur l’éducation et la croissance auprès des décideurs politiques, des journalistes, des chercheurs et des ONG dans l’optique d’une appropriation nationale. C’est ainsi que se décline l’objectif de ces travaux organisés par l’Institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD) à travers la cellule d’appui à la recherche et à l’enseignement des institutions francophones d’Afrique et le réseau africain pour la recherche démographique en Afrique francophone et l’union internationale pour l’étude scientifique de la population.

Les experts participants font le point sur la recherche actualisée autour du dividende africain et ses retombées potentielles dans les secteurs de croissance économique, l’éducation, la santé et les inégalités.la nature des politiques à mettre en œuvre et les perspectives dans plusieurs pays et régions d’Afrique sont également au centre des travaux de cinq jours. Le Professeur Evina Akam, Directeur Exécutif de l’IFORD, affirme que ces recherches sont les toutes premières jamais réalisées en Afrique. Il s’est exprimé à l’ouverture des travaux ce 9 janvier 2017 à Yaoundé tout comme le Professeur Parfait Eloundou, président des travaux de recherches, qui n’a pas hésité à démontré la pertinence de cet atelier. Lors de son échange avec la presse, le Professeur Eloundou a tenu à souligner la particularité de ces travaux qui ont été dans un premier temps conduits par des chercheurs du continent qui ont décidé de jeter un regard africain sur la question du dividende démographique et le fait qu’il y’ait un assemblage de compétences complémentaires. «Nous avons des économistes, des démographes, sociologues, anthropologues, parce que l’une des faiblesses des études passées étant sur le fait que l’on avait approché le dividende comme étant essentiellement une question économique. Hors, il y’a beaucoup des aspects sociaux qui doivent être pris en cause pour mieux comprendre cette question ».
Comment éviter une Afrique à deux vitesses ? C’est la problématique qui contextualise les études restituées par les experts. La tendance est plutôt préoccupante contrairement à la baisse graduelle des inégalités entre les pays du monde, les divergences entre pays africains s’accentuent. Les perspectives d’émergence pour certains états du continent sont hypothéqués .Selon la banque mondiale cinq pays africains figurent au palmarès des 10 pays ayant les niveaux d’inégalité les plus élèves au monde.
La population est donc un facteur clé, les évolutions démographiques sont mesurées a la faveur des indicateurs de développement dividende démographique est une opportunité reconnaissent les experts qui ajoutent que son implémentation va conditionner le succès des pays africains à freiner les inégalités et à promouvoir le développement durable.
Ces résultats portent les espoirs des aspirations réels du développement voulus par les africains mais reste qu’ils fassent l’objet d’une plus grande attention des décideurs.

 

Par la rédaction

Dans la même suite

Publicité

Annonces

  • annonce 1

    AFRICA CEO FORUM 5è Edition:  Du 20 au 21 mars 2017 à Génève .

  • annonce 2
    3ème forum annuel sur la microfinance

Nos partenaires

TimesNews2 TV

Newsletter

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats