Join-us:
                          Une information objective et non partisane au service des internautes

Des paires éducateurs professionnels pour l’atteinte des objectifs 90-90-90

La troisième réunion régionale des populations clés et vulnérables s’achève avec des fortes recommandations. André Mama Fouda, Ministre de la santé publique a clôturé les travaux ce 22 septembre 2016 à Yaoundé.

 

Une dizaine de recommandations ont été formulées par les participants venus de 30 pays de l’Afrique et du reste du monde. La différenciation des modèles de soins adaptés aux besoins des différentes populations clés et ceux adaptés à l’environnement où l’on s’y trouve, le renforcement des capacités des organisations dirigées par les populations clés, la mise en œuvre des méthodes de prévention innovantes telles que le PrEp, le self testing entre autres et la professionnalisation des pairs éducateurs sont quelques recommandations soulignées à la fin de cette réunion.
Selon certains participants rencontrés, le pair éducateur reste un vecteur important qui doit être pris en compte d’avantage. Il est temps de penser à harmoniser le paquet minimum devant l’accompagner. Une harmonisation tant auprès des bailleurs de fonds qu’au niveau national pour la mise en œuvre des stratégies. Tele Mensah du Togo, travailleuse de sexe et pair éducateur dit que la tâche est ardue lorsqu’on n’a pas les financements nécessaires pour éduquer et sensibiliser les populations clés. Arouna Tena du Cameroun souligne l’importance et l’intervention du pair éducateur à toutes les étapes des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA. « Qu’il s’agisse de la prévention et du dépistage, qu’il s’agisse de la mise sous traitement et du suivi de recherche des perdus de vue et du maintien sous traitement, ce dernier est un élément clé ». En effet, le pair éducateur étant un acteur communautaire qui œuvre au quotidien dans la sensibilisation et agit comme courroie de transmission entre les communautés et les populations clés. Il doit à ce titre être professionnalisé, payé et responsabilisé selon les participants. C’est du moins ce qui ressort du rapport général lu par Gnibane Turpin, au nom de l’ensemble des participants à cette réunion.
Dans son allocution, Dr Virginie Etteigne Traore, Directrice de PACTE-VIH a remercié l’ensemble des participants et partenaires qui ont œuvré pour la bonne marche de cette 3ème réunion après celles du Ghana en 2014 et Togo en 2015. La Directrice santé de l’USAID-West Africa, Rachel Cintron à son tour a appelé à un intérêt accentué sur les activités des populations clés, créer des emplois pour ces personnes qui sont pour la plus part marginalisées. Elle a tenu à mettre en exergue les activités de sensibilisation faites à la base par les associations et encourager plus de financements. Le Ministre de la santé publique a réitéré le fait que toute personne a droit à la santé et aux services publics dans les formations sanitaires. En ce qui concerne le self testing du VIH, il a lancé un appel à l’endroit des partenaires financiers afin de faciliter sa disponibilité au vu de son cout exorbitant.
Les travaux clôturés par le Ministre, André Mama Fouda ont été rehaussé par la remise d’une médaille de chevalier de l’ordre du mérite camerounais au Dr. Léopold Zekeng, pour sa contribution dans la lutte contre le Sida au Cameroun. En conclusion, les participants ont exprimé le vœu de partager davantage leurs expériences au cours de la prochaine réunion et d’accentuer les mécanismes en marche pour l’atteinte des trois 90.


Par Elise K

Dans la même suite

Publicité

Annonces

  • annonce 1

    AFRICA CEO FORUM 5è Edition:  Du 20 au 21 mars 2017 à Génève .

  • annonce 2
    3ème forum annuel sur la microfinance

Nos partenaires

TimesNews2 TV

Newsletter

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats