Join-us:
                          Une information objective et non partisane au service des internautes

Beti-Marace : un diplomate rompu à la tache

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Centrafricaine près de la République du Cameroun depuis le 9 Octobre 2013, Martial Beti-Marace a su prendre le taureau par les cornes en gérant au quotidien les problèmes des étudiants et ressortissants centrafricains dont il a la charge. Le flux des refugiés que connait en ce moment le Cameroun est une question qu’il aborde avec délicatesse. Il a, à plusieurs occasions, mené des descentes de terrain avec des ONG, des associations et le gouvernement camerounais, pour des aides humanitaires aux refugiés repartis dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord.

 

Ce diplômé d’Etudes supérieures en leadership, Management et Droit public se distingue par son engouement dans la lecture théologique et dans sa quête à toujours transmettre ses connaissances auprès de son entourage. Diplomatie, Management, Droit public général, Science politique, gestion et résolution des conflits, Droit international humanitaire pour ne citer que ceux là sont quelques domaines de compétences dont il a la maitrise. Avec à sa charge plusieurs obligations technico-professionnelles. Le diplomate centrafricain poursuit à distance son travail d’Assistant à la faculté des sciences juridiques et politiques à l’université de Bangui-République Centrafricaine. Poste qu’il occupe depuis 2010 après avoir été professeur à l’Eole nationale d’Administration et de Magistrature(Enam) de Bangui de 1997 à 2003. Bien avant il aura été de 1987 à 2003,tour à tour chargé des travaux dirigés à la faculté de Droit de l’université Marien Ngouabi à Brazzaville au Congo, chargé de cours à la même université puis chargé de cours à la faculté de Droit et des sciences économiques à l’université de Bangui. Martial Beti-Marace, chevronné de l’Administration a laissé ses empreintes également dans la fonction publique de son pays natal. Avant son arrivée au Cameroun, il s’est vu attribué des charges très importantes de 1996 à 2003. De Garde des sceaux, Ministre de la justice et de la reforme du droit durant un an (1995-1996), il est projeté au poste de Directeur de cabinet à la présidence de la république de 1996 à 2000, puis Ambassadeur résident par intérim durant un an. Il fera son grand passage à la primature de 2001 à 2002 comme Ministre délégué, chargé du secrétariat général du gouvernement et en 2003 porté à la tête du Ministère des affaires étrangères, chargé de l’intégration africaine et des centrafricains de l’étranger.

Malgré ses nombreuses occupations en terre camerounaise, Martial Beti-Marace trouve toujours du temps pour joindre l’utile à l’agréable et pour ce, il se donne un espace pour satisfaire son amour pour l’art et le théâtre. Pour la petite histoire, ce diplomate né le 1er janvier 1959 à Kebe, sous-préfecture de Paoua en RCA est père de quatre enfants.

 

Par la Rédaction

Dans la même suite

Publicité

Annonces

  • annonce 1

    AFRICA CEO FORUM 5è Edition:  Du 20 au 21 mars 2017 à Génève .

  • annonce 2
    3ème forum annuel sur la microfinance

Nos partenaires

TimesNews2 TV

Newsletter

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats